Quelle réglementation pour les passages piétons ?

Sarah 15 mars 2019 0

Les piétons sont particulièrement exposés par les risques d’accident de la route causés principalement par les automobilistes.

En 2017 la mortalité des piétons s’élève à 484 tués. Elle était en forte hausse en 2016 (+19%) et revient au niveau de 2010 avec 75 décès de moins. 48 % des piétons tués avaient 65 ans ou plus.

D’après les chiffres de la sécurité routière, 64% des piétons sont tués par un véhicule de tourisme, 12% par un poids lourd ou un véhicule de transport en commun et 10% par un utilitaire.

Les causes ? Un manque d’attention des automobilistes mais également une signalisation verticale et horizontale manquante ou peu visible.

D’après le décret no 2010-1390 du 12 novembre 2010 (JO du 16 novembre 2010), « tout conducteur est tenu de céder le passage, au besoin en s’arrêtant, au piéton s’engageant régulièrement dans la traversée d’une chaussée ou manifestant clairement l’intention de le faire ou circulant dans une aire piétonne ou une zone de rencontre. » Depuis 2018, refuser la priorité à un piéton coûtera désormais 6 points sur le permis.

Le marquage au sol

Le seul marquage imposé est les bandes rectangulaires blanches qui indiquent à elles seules le passage piétons. Un marquage au sol permet de signaler un passage prévu pour les piétons afin qu’ils puissent traverser la route sans danger.

En rase campagne ou petite agglomération la longueur minimale d’une bande blanche peut être de 4 à 6 mètres contre 2,50 mètres en ville. La largeur des bandes doit être de 0,50 mètres et l’inter-distance entre 0,50 et 0,80 mètres.

A savoir qu’il n’existe pas de norme ou de réglementation concernant la distance entre deux passages piétons. Vous pouvez donc en installer comme bon vous semble, là où les piétons sont le plus susceptibles de traverser et où le danger est le plus important.

Nous vous proposons dans notre gamme le passage piétons 3D thermocollé. En plus d’être antidérapant, il permet d’accentuer la visibilité du passage piétons par effet de surprise.

Depuis le 9 janvier 2019, les maires ont la possibilité de mettre en place une “zone tampon de sécurité” en amont d’un passage piétons. Positionnée entre 2 à 5 mètres avant le passage, cette zone impose aux conducteurs de s’arrêter à son niveau si un piéton est en train de traverser ou s’il est en attente. Pour réaliser ce type de marquage, nous vous conseillons d’utiliser un traceur de lignes haute définition.

Sécurité Routière et Législation

Ces marquages au sol doivent être complétés pour une signalisation verticale pour une visibilité accrue.

Des panneaux de signalisation

Le passage piétons matérialisé par le marquage au sol, peut être complété par les panneaux de signalisation A13B ou C20A disponibles en aluminium ou Europ en classe 1 ou 2.

Le panneau A13B signale un danger, de par sa forme triangulaire et sa couleur rouge. Il doit être situé à une distance d’environ 150 mètres du passage piétons en rase campagne et 50 mètres en agglomération.

Panneau Passage pour piétons A13B

Le panneau C20A, carré à fond bleu, est utilisé en tant que signalisation de position c’est-à-dire à l’emplacement même du passage piétons. Si le passage piétons est surélevé et qu’il s’agit d’un ralentisseur, le panneau doit être complété par le panonceau M9d.

Panneau Passage piétons C20a
Panonceau M9d

Rappel :

La classe 2 est obligatoire :

en rase campagne : pour tous les panneaux implantés à + 2 m du sol et ceux implantés sur autoroute et route à grande circulation quelle que soit la hauteur.

en ville : dans tous les cas pour les panneaux de type AB et pour tous les panneaux sur les secteurs où la vitesse est relevée à 70 km/h.

Film classe 1 : durabilité 7 ans

Film classe 2 : durabilité 10 ans

Par souci d’efficacité et de cohérence, il ne faut pas mélanger des panneaux de classe 1 et de classe 2 dans un même champ de vision.

Pour installer les panneaux, pensez à vous équiper de poteaux et fixations.

Du mobilier urbain

Pour délimiter et rendre encore plus visible les passages piétons, vous pouvez installer des poteaux et bornes aux extrémités du passage piétons.

Pour un repérage aisé des personnes malvoyantes, il est indispensable d’installer des bandes d’éveil à la vigilance antidérapantes en bordure des trottoirs au niveau du passage clouté.

C’est le moment d’en profiter !

Jusqu’au 17 mai 2019, profitez jusqu’à -25% sur une sélection de produits de la gamme Traçage. Retrouvez la peinture routière pour le marquage des passages piétons, des pochoirs indiquant un piéton…Retrouvez la sélection en ligne.

Laisser une réponse »