Les nouveaux modes de transport urbain. Quelle réglementation ?

Sarah 26 septembre 2017 0

Hoverboard, trottinette, monoroue, skateboard, draisienne, vélo électrique….ces nouveaux engins déferlent de plus en plus sur nos trottoirs et nos routes. Ni interdits, ni autorisés, aucune réglementation spécifique n’existe sur la circulation des “engins à roulettes”. Alors comment les réglementer pour que chacun puisse cohabiter et éviter tous risques d’accidents de la route ? Que définit le code de la rue ? Qui est vraiment autorisé à rouler sur les trottoirs et les routes ?

Moyen de transport à part entière, ces engins sont devenus en quelques années un moyen de transport économiquerapide et écologique mais peuvent aussi être un réel danger sur la route. Il est vrai qu’aucune réglementation spécifique n’a été mise en place pour éviter les collisions entres engins, piétons et véhicules.

Aujourd’hui, le code de la route ne définit pas clairement les utilisateurs de trottinettes et de rollers comme des piétons. Mais le code de la rue lui a fini par les assimiler.

Les trottoirs et les pistes cyclables

Tous les engins (Hoverboards, trottinettes, monoroues, skateboards, draisiennes…) peuvent circuler sur les trottoirs sans dépasser la vitesse de marche (à l’exception des vélos électrique). Ils doivent respecter les feux tricolores et emprunter les passages piétons. Circuler sur les pistes cyclables est également toléré, même si ce n’est pas officiel. En tout cas, vous ne pourrez pas être verbalisé pour l’un de ces motifs.

Pas toujours obligatoire mais conseillé, vous pouvez vous équiper d’un gilet jaune réfléchissant pour assurer votre sécurité mais aussi celle des autres. Vous serez ainsi visible de jour comme de nuit. Sachez que le port d’un gilet est obligatoire la nuit pour les cyclistes qui circulent hors agglomération ou le jour si la visibilité est médiocre.

Pour assurer la sécurité dans votre ville et assurer le respect des règles de circulation, pensez à bien signaler vos passages piétons grâce à de la peinture pour marquage au sol et à une signalisation efficace (passage piétons,  aire de rencontre…). Des bandes podotactiles peuvent également être installées aux abords des passages piétons.

Pensez à bien signaler vos pistes cyclables grâce à un marquage au sol (peinturepochoirs) ainsi que des poteaux ou barrières pour sécuriser et délimiter les voies piétonnes des axes routiers.

Bon à savoir : sachez que depuis le 22 mars 2017, le port du casque est obligatoire pour les enfants de moins de 12 ans, qu’ils soient passagers ou conducteurs du vélo.

Au-delà de 25 km/h…

Pour résumer, tous les engins ne dépassant pas les 25 km/h peuvent circuler sur les trottoirs et les pistes cyclables. Les vélos et les vélos électriques sont les seuls véhicules non immatriculés à pouvoir circuler sur la route (les cyclistes de moins de 8 ans sont toutefois tolérés sur les trottoirs).


Pour vous équiper et assurer la sécurité de tous, Signals, concepteur fabricant, réalise votre signalisation sur mesure, fabriquée dans les meilleurs délais dans notre atelier à La Rochelle.

Laisser une réponse »