Le covoiturage ne manque pas d’aires ! Et vous ?

Sarah 21 septembre 2017 0

Définition : Le covoiturage est l’utilisation conjointe et organisée d’une voiture automobile par un conducteur non professionnel et un ou plusieurs passagers, dans le but d’effectuer un trajet commun.

Au fil des années, le covoiturage est devenu un phénomène de société qui prend de plus en plus de place dans les modes de transports. Bien plus qu’un effet mode, le covoiturage est devenu un acte éco-citoyen et un moyen de réaliser de réelles économies. Pour certains c’est également un moyen de faire de nouvelles rencontres et un moment de convivialité à partager à plusieurs le temps d’un trajet.

Le covoiturage : quelques chiffres clés

  • 30% des Français ont covoituré au cours des 12 derniers mois.
  • La voiture individuelle est utilisée à 80% pour aller au travail, contre 63% il y a 10 ans.
  • Les transports représentent le 2ème poste de dépense des ménages derrière le logement.
  • Les voitures individuelles produisent 12% des émissions de CO2.

Bon à savoir….

57 % des conducteurs qui prennent leur véhicule tous les jours ou presque, le font pour des trajets domicile –travail. Ces conducteurs, s’ils covoituraient régulièrement pourrait économiser de 500€ à 2000 €/ans. Alors pourquoi ne pas en profiter ?

On estime que 56 % de propriétaires de véhicules ont ou envisagent de partager leurs trajets en covoiturage.  Une aubaine pour ce marché en pleine expansion !

Comment favoriser cette démarche ?

Pour encourager l’essor du covoiturage, il faut à la fois communiquer auprès des usagers et installer des espaces dédiés, simples d’accès et sécurisés. Des parkings dédiés au stationnement des véhicules, aménagés, signalés et sécurisés pour le confort et l’accueil des covoitureurs.

Des espaces visibles et sécurisés

Pour la bonne utilisation d’une aire, le choix de la localisation est primordial. L’aire doit se situer à un emplacement stratégique à proximité d’un axe routier important afin qu’elle soit accessible et visible.

  • En zone rurale, la proximité d’un axe routier sera recherchée : autoroutes, rocades…Des zones de covoiturages sur des parkings déjà existants pourront être installées pour limiter les coûts de travaux et l’impact écologique.
  • En centre-ville et en zone périurbaine, des espaces dédiés pourront être aménagés sur des parkings de zones commerciales par exemple.

Attention tout de même à bien organiser les stationnements car certains emplacements de parking peuvent être utilisés lors de manifestations ou marchés.

Pour améliorer la visibilité de vos espaces de covoiturage et optimiser les places de parking, une signalisation adaptée devra donc être installée. Signalez les espaces grâce à des panneaux indiquant une aire de « Covoiturage » en complétant par une signalisation au sol  « Covoiturage » à l’aide de pochoirs et aérosols. Ces espaces devront être également sécurisés grâce à des barrières, poteaux et des bornes anti-bélier.

Une aire conviviale

Pour encourager l’essor du covoiturage il est question également que l’aire soit conviviale et agréable. Des abris fumeurs et des bancs pourront être installés. Pensez également à installer des jardinières pour apporter un peu de verdure dans les zones urbaines.

Faites en sorte que votre aire reste agréable en installant des poubelles et des cendriers pour les fumeurs. Dès lors que ce mobilier est installé, pensez à un entretien régulier.

Un parking pratique et accessible à tous

  • Personnes à mobilité réduite

A savoir que la législation impose 1 emplacement réservé aux personnes handicapées pour 50 emplacements, soit 2% (article 3 de l’arrêté du 1er août 2006), en respectant une largeur minimale de 3,30 m (article 1er-8° de l’arrêté du 15 janvier 2007).

Les zones de covoiturage doivent répondre à la Loi n°2005-102 du 11 février pour l’égalité des droits et de chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées. Des places devront être signalées et réservées aux personnes à mobilité réduite. Pour limiter les incivilités, pensez à les signaler grâce à des panneaux de signalisation et à une signalisation au sol « Handicapé ». La signalisation horizontale est imposée par la réglementation et implique les reproductions en blanc de la figurine normalisée « Fauteuil roulant ». Pour être encore plus visible, l’emplacement peut aussi être peint en bleu sur la totalité de la surface.

Des bandes podotactiles peuvent également être installées si votre aire de covoiturage est accessible par un passage piéton par exemple. Vous retrouverez tous ces produits dans la gamme Accessibilité de notre site.

  • Les deux roues

Pensez à prévoir un espace pour le stationnement et la sécurisation des deux roues (motos/vélos) et si possible abrité pour protéger des intempéries.

 

Pour assurer à vos covoitureurs l’accès et la disponibilité des places de parking sur votre aire, prévoyez l’installation à l’entrée et à la sortie de portiques. Ils limiteront les accès aux véhicules de gros gabarits types poids lourds et camping-cars.



Quelques sites pour réserver ou proposer vos trajets en covoiturage :

Le saviez-vous ?

Les colis s’invitent aussi sur le marché du covoiturage ! Il existe aujourd’hui de plus en plus de plateformes de livraison de colis entre particuliers :

Laisser une réponse »