Prise en charge du financement des masques inclusifs

Classé dans : Protection & Secours, Sécurité | 0

Pour soutenir le recrutement et le maintien en activité des personnes handicapées en entreprise, l’Association de gestion du fonds pour l’insertion des personnes handicapées (Agefiph) et le Fonds pour l’insertion des personnes handicapées dans la fonction publique (FIPHFP) prendront en charge le financement des masques inclusifs dans le secteur privé et public.

Masque inclusif dans les secteurs privé et public

Le secteur privé

C’est l’Agefiph qui intervient dans les entreprises du secteur privé. Plusieurs modalités sont à remplir pour pouvoir en bénéficier :

  • Prise en charge du surcoût des équipements spécifiques de prévention du risque COVID-19. Cela comprend tous les équipements de protection spécifiques au bénéfice d’une personne handicapée et du collectif dans lequel elle travaille.
  • Le financement du surcoût entre le prix d’un masque classique et le prix d’un masque inclusif, sur la base du coût réel supporté par l’entreprise (sachant que le coût des masques inclusifs agréés n’excède pas 15 euros).
  • L’éligibilité du salarié handicapé et de son collectif de travail. Exemple : si un service compte 10 salariés dont une personne en situation de handicap sourde ou malentendante, l’Agefiph prendra en charge les 10 masques.

La prise en charge du coût des masques est définie pour une période de 3 mois renouvelable en fonction de l’évolution de la pandémie.

Le secteur public

Dans le secteur public c’est le FIPHFP qui intervient selon différentes modalités :

  • Un financement à hauteur de 80% du coût du masque inclusif dans la limite de 12€ maximum de prise en charge par masque.
  • L’éligibilité de l’agent handicapé et de son collectif de travail (sur la base d’une note circonstanciée de l’employeur justifiant la quantité demandée à fournir).

Masque inclusif : Quels avantages ?

Le masque inclusif ou masque avec fenêtre transparente permet de répondre aux besoins des sourds et malentendants qui doivent lire sur les lèvres lors d’une conversation. Mais pas que ! Ce type de masque est également utilisé dans les écoles notamment à la maternelle ou à la crèche. En effet, les enfants ont besoin de voir les lèvres pour apprendre les sons et de lire sur le visage pour comprendre les émotions. Ces masques de protection sont également très pratiques pour les orthophonistes ou audioprothésistes qui ont besoin de garder le masque pendant les consultations et de laisser apparaître une partie du visage. Pour mieux communiquer avec les personnes âgées, les EPHAD les utilisent également.

En plus d’être indispensables dans certains corps de métier et pour certaines personnes, ces masques inclusifs permettent de percevoir les expressions du visage et rend plus agréable l’échange avec son interlocuteur. Ils sont réutilisables, lavables 20 fois, fabriqués en France et conformes à la note d’information interministérielle du 29 Mars 2020, pour un usage non sanitaire de catégorie UNS1 (Usage Non Sanitaire).

Souriez, même si vous êtes masqué !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *