Pots de fin d’année. Moins d’alcools forts, mais de fortes résistances…

Florent 27 décembre 2012 0

L’IFOP et la Promotion et suivi de Sécurité Routière en Entreprises (PSRE) reviennent sur la consommation d’alcool en entreprises. Il en ressort notamment que les salariés sont davantage exposés à des pots d’entreprise (90%) même si l’alcool y est moins présent qu’il y a 3 ans, et que les alcools forts sont un peu délaissés. Près d’1/4 des salariés et 1/3 des chefs d’entreprises ont déjà relevé des incidents liés à une consommation excessive d’alcool lors de ces pots. Les 2/3 des chefs d’entreprises ont mis en place des dispositions a l’égard de la consommation d’alcool en entreprise, soit une progression de 25 points par rapport à 2008, date de la précédente étude.

Pour autant, les salariés se montrent davantage réfractaires à ce type de disposition aujourd’hui : 6/10 y seraient opposés au sein de leur entreprise (+9 points). Pourtant ces pratiques peuvent mettre leur vie en danger et engagent, en cas d’accident, la responsabilité civile et pénale de l’entreprise, du chef d’entreprise.

Pour autant, 76% des dirigeants concernés n’envisagent pas d’interdire l’organisation de pots avec alcool (contre 91% en 2008). La PSRE rappelle que près de la moitié des accidents mortels liés au travail sont des accidents de la route et que l’accident de trajet « travail-domicile » est considéré comme un accident du travail. Sachant que l’alcoolémie est impliquée dans presque un cas sur trois. Il appartient donc, moralement, mais aussi légalement* au chef d’entreprise de prendre les dispositions nécessaires pour éviter de mettre en danger la sécurité routière de ses salariés.

Plus d’infos sur : www.asso-psre.com

*Loi nº 73-4 du 2 janvier 1973 Journal Officiel du 3 janvier 1973 en vigueur le 23 novembre 1973. Abrogé par Ordonnance nº 2007-329 du 12 mars 2007 art. 12 I Journal Officiel du 13 mars 2007 en vigueur au plus tard le 1er mars 2008.

Laisser une réponse »