La chaussée pour les circulations douces ou chaucidou

Classé dans : Sécurité, Signalisation | 0

Qu’est-ce qu’un chaucidou ?

Un chaucidou est une chaussée à voie centrale banalisée sans marquage axial et entourée de deux couloirs avec un marquage au sol adapté aux cyclistes. Elle permet à la fois de sécuriser la circulation des cyclistes mais aussi de faire ralentir la vitesse des automobilistes. Ces derniers peuvent se déporter ponctuellement sur le côté lorsqu’ils sont amenés à croiser un autre automobiliste mais en cédant la priorité aux cyclistes.

Le terme « Chaucidou » est une contraction de l’expression « Chaussée pour les circulations douces » et permet de faciliter la circulation des voitures et des cyclistes. Cette dénomination vient de Suisse, où elle a fait son apparition en 1997. En France, la dénomination « chaussée à voie centrale banalisée » (CVCB) a été préférée par la Direction technique territoire et villes du Cerema.

Installer des voies exclusivement réservées aux usagers les plus vulnérables n’est pas toujours chose facile. De nouvelles configurations de routes ont alors vu le jour pour permettre une circulation de tous les usagers de la route en toute sécurité.

Comment ça fonctionne ?

La chaussée pour les circulations douces ou chaucidou

Depuis quelques années, beaucoup de villes investissent dans le développement du vélo pour des raisons écologiques mais aussi pour désencombrer les routes et les transports publics. La création de pistes cyclables est parfois impossible sur certains axes, la chaussée à voie centrale banalisée (CVCB) est une des solutions pour répondre à ce nouveau besoin.

La largeur de la voie ouverte aux véhicules motorisés étant insuffisante pour permettre le croisement, ces derniers empruntent donc la voie des cyclistes lorsqu’ils se croisent. En cas de croisement, le chevauchement de cette ligne de rive est permis sous réserve d’être attentif à la présence de cyclistes pouvant y circuler.

Existe-t-il une réglementation ?

Légifrance — Wikipédia

L’article R. 431-9 du code de la route stipule que, hors agglomération, les conducteurs de cycles peuvent circuler sur les accotements équipés d’un revêtement routier. Ces dispositions ont été instaurées pour protéger les cyclistes, usagers particulièrement vulnérables sur les routes interurbaines.

Cette chaussée à voie centrale banalisée ne peut être mise en place seulement si toutes les autres options ne sont pas envisageables : pistes cyclables, voies vertes, zones 30 ou zones de rencontre.

Le centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement (CEREMA) conseille l’implantation de ces chaussées sur des voiries limitées à 50 km/h ou 70 km/h selon le niveau de trafic.

Comment matérialiser les CVCB ?

Le marquage délimitant la chaussée de la rive est de type T2 3u (Lignes discontinues de type T2 – Modulation : T2 – Largeur : 3u). La largeur des lignes est définie par rapport à une largeur unité « u » différente selon le type de route. La modulation définit le rapport entre les pleins et les vides des lignes.

Lignes discontinues de type T2 pour chaucidou
Lignes discontinues de type T2

Il est également possible d’utiliser les double chevrons en rive d’une CVCB. Ils encouragent le cycliste à se positionner au centre de la rive.

Marquage double chevrons pour chaucidou
Marquage double chevrons

Attention, le marquage au sol représentant un vélo sur la rive est à proscrire. Il crée une confusion avec la bande cyclable. Cette dernière étant réservée uniquement aux cyclistes et interdite à la circulation, l’arrêt et le stationnement motorisé.

La largeur de la voie centrale et la voie des cyclistes est déterminée en fonction de la vitesse de circulation et de la nature du trafic.

Une largeur minimale de rive est recommandée (hors marquage) qu’il s’agisse d’une voie limitée à 50 km/h ou à 70 km/h.

La largueur minimale recommandée est de : 2,50 mètres pour les voies limitées à 50 km/h pour chaucidou
Concernant la voie centrale, la largueur minimale recommandée est de :
2,50 mètres pour les voies limitées à 50 km/h
La largueur minimale recommandée est de : 3 mètres pour les voies limitées à 70 km/h pour chaucidou
Concernant la voie centrale, la largueur minimale recommandée est de :
3 mètres pour les voies limitées à 70 km/h

Chaussée à voie centrale banalisée et stationnement motorisé

Panneau Aluminium Arrêt et stationnement interdits
Panneau Aluminium Arrêt et stationnement interdits

Les véhicules motorisés sont par défaut autorisés à stationner sur l’accotement, et donc sur les rives de la CVCB (article R 417-1 du code de la route), ce que ne permettent pas les bandes et pistes cyclables (article R 417-11). Quand la demande de stationnement est jugée incompatible avec l’usage des rives par les piétons et cyclistes, il est donc recommandé d’accompagner la mise en place d’une CVCB par une signalisation de l’interdiction de de s’arrêter et de stationner, par une signalisation verticale ou un marquage au sol.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *