Quelles couleurs choisir pour effectuer un marquage au sol réglementaire

Veronique 28 mars 2012 10

Les entreprises certifiées Iso réduisent le nombre des accidents du travail grâce à un marquage au sol et une signalisation immédiatement identifiables.

Et rappelons qu’en matière de sécurité sur les lieux de travail (glissades, chutes, chocs, collisions), la responsabilité du dirigeant est engagée (voir Ce que dit la loi)…

Ainsi, est-il primordial de sécuriser les zones à risques : places de parking, accès réglementé, sorties de secours, stockage, zone RIA, allées de circulation piétonne… par un marquage au sol réglementaire.

A chaque zone, sa couleur
Aucune fantaisie n’est permise dans le choix des couleurs. Chaque couleur est normée et le RAL est imposé ; elle correspond à une signalétique bien précise :

  • Blanc (RAL 9016) pour le marquage général ;
  • Jaune (RAL 1023) pour les avertissements et les dangers ;
  • Rouge (RAL 3020) pour signaler des interdictions ;
  • Bleu (RAL 5017) pour des marquages de protection (place handicapés) et d’obligation ;
  • Vert (RAL 6024) pour indiquer les directions, les informations ;
  • Orange (RAL 2009) pour le stockage des produits chimiques ;
  • Noir (RAL 9017) pour les zebra jaunes et noirs situés devant les portes automatiques ou pour effacer les lignes existantes sur l’asphalte ;
  • Gris (RAL 7045) pour effacer les lignes sur le béton.

A noter également un ton fluo qui ne répond à aucune norme spécifique mais qui peut être utilisé pour les endroits où la visibilité est primordiale. Les deux couleurs les plus prisées restent toutefois le blanc (en intérieur) et le jaune (en extérieur).

Retrouvez sur signals.fr une offre complète d’articles pour réussir votre  marquage au sol (aérosols de peinture, enduits, pochoirs…).

Pour tout savoir sur les flux de circulation dans l’entreprise, consultez notre article :  Sécurisez la circulation au sein de l’entreprise.

 

Ce que dit la loi :  Arrêté du 4/11/1996 – ARTICLE R.232.1.13

– Article 12 (extrait)« A l’intérieur des zones bâties de l’entreprise auxquelles le travailleur a accès dans le cadre de son travail, les obstacles susceptibles de provoquer des chocs ou des chutes de personnes et des endroits dangereux, où notamment peuvent avoir lieu des chutes d’objets, doivent être signalés par des bandes jaunes et noires ou rouges et blanches. Les dimensions de cette signalisation doivent tenir compte des dimensions de l’obstacle ou endroit dangereux signalé ».

Article 13 (extrait)« Lorsque, en application des articles R.235.3 11 ou R.232.1.9 du code du travail, les voies de circulation doivent être clairement identifiées, ces voies doivent être bordées par les bandes continues d’une couleur bien visible, de préférence blanche ou jaune, compte tenu de la couleur du sol. Les voies permanentes situées dans les zones bâties doivent également être marquées, à moins qu’elles ne soient pourvues de barrières ou d’un dallage approprié ».

10 Commentaires »

  1. mathieu 1 février 2013 at 16 h 16 min - Reply

    Bonjour,

    Merci pour cet article, mais quelles sont les références réglementaires pour les RAL couleurs ?

    Merci d’avance

    • Florent 5 février 2013 at 10 h 10 min - Reply

      Bonjour, et merci pour votre message.
      Vous parlez des références couleurs ? Telle que « RAL 9016 » ?

  2. Geoffrey 22 avril 2013 at 15 h 02 min - Reply

    Bonjour,

    Je suis étudiant en Hygiène Sécurité & Environnement et j’effectue un stage où je dois justement refaire les marquages au sol au sein d’un atelier. Je ne sais pas quelle couleur prendre pour stocker des matières sèches sur palette comme par exemple du carton ou du bois ?

    Je pensais aussi définir 2 couleurs de marquage : La première pour les palettes vides qui vont être utilisées ou non. Et celles qui sont chargées. Est ce possible ?

    Merci par avance de votre réponse.
    Cordialement,
    Geoffrey

    • Florent 23 avril 2013 at 10 h 00 min - Reply

      Bonjour Geoffrey,
      Tout d’abord, je pense que tout va dépendre de la couleur de votre sol. En règle générale, on va chercher une couleur contrastée qui va permettre de mettre en évidence le marquage.

      Dans votre cas, il n’y a pas d’enjeux de sécurité (stockage de produit chimique, ou passage obligatoire sur telle ou telle zone par exemple). Je peux vous conseiller un marquage de couleur blanche >  » marquage général « (ou jaune en fonction de la couleur de votre sol) avec utilisation de pochoirs texte pour signaler les 2 zones : stockage palette et palettes chargées.

  3. Geoffrey 23 avril 2013 at 12 h 42 min - Reply

    Bonjour Florent,

    Tout d’abord merci pour votre réponse constructive.

    Le sol est de couleur foncée (gris) et il existe déjà un marquage au sol jauen et rouge qui délimite l’accès des chariots élévateurs à la zone en question. (Sous forme de tirets)

    Le reponsable d’exploitation avait fait un marquage temporaire de couleur jaune avec des rayures noirs. Est-ce que ce marquage est utilisé pour X indication ?

    Je vais donc orienter mon choix vers une couleur jaune (traits continus) avec utilisation de pochoirs texte comme vous me l’avez indiqué.
    La couleur blanche étant utilisée pour l’allée de circulation des piétons au sein de l’entrepôt.

    Cordialement,
    Geoffrey

    • Florent 23 avril 2013 at 13 h 08 min - Reply

      Effectivement, le jaune et avec des rayures noirs sont surtout utilisés dans les zones dangereuses. Votre choix de vous orienter vers une couleur jaune avec des traits continus est une très bonne idée. N’hésitez pas si vous avez besoin d’autre chose.

  4. Charles 7 juillet 2013 at 7 h 20 min - Reply

    Bonjour,
    Je suis également en stage en logistique au sein d’un entrepôt dépourvu de marquage… Ma mission consiste à repenser le poste d’expédition. D’où mon idée première de marquer les zones de colis : 4 transporteurs/4 zones. Mais de quelle couleur ?? Blanc ? Le sol est aujourd’hui beige sale.
    Merci pour votre aide.

    • Romuald 8 juillet 2013 at 10 h 08 min - Reply

      Bonjour Charles, merci pour votre demande.
      Tout d’abord, il est important de prendre en compte la couleur de votre sol.
      Il faut aussi prendre en compte les produits qui sont amenés à être stockés :
      sont-ce des produits « dangeureux », nécessitent-ils un avertissement particulier pour les utilisateurs ?

      L’important est d’utiliser un marquage de couleur contrastée par rapport à la couleur de votre sol d’origine.
      On conseille en règle générale le blanc ou le jaune en fonction de la teinte de votre sol.
      Vous pouvez consulter notre guide de choix : signals.fr

      Pour le traçage des lignes, plusieurs options s’offrent à vous : le marquage peinture ou les bandes adhésives.
      Dans les 2 cas, votre sol doit être bien préparé au préalable : nettoyé, voire décapé en fonction de l’état.

      Enfin, vous pouvez aussi compléter votre marquage avec des pochoirs lettres afin d’identifier les zones clairement ou ajouter des panneaux pour une signalisation complète.

  5. Romain 17 juillet 2013 at 12 h 42 min - Reply

    Bonjour , dans le cadre d’un stage QSE je dois refaire la signalisation au sol.Je pensai mettre un marquage bleu pour les zones piétonnes mais je ne sais pas trop quelle couleur utiliser concernant les zones de stockage.Le sol de l’atelier est gris mais il s’agit d’une entreprise de bois donc il y a souvent de la sciure par terre.Il y a actuellement du blanc mais ce n’est pas trop voyant.je me demandai si le orange ou le jaune correspondrai mieux.Merci

    • Romuald 25 juillet 2013 at 10 h 13 min - Reply

      Bonjour Romain, comme je l’avais conseillé à Charles, le plus important est de prendre en compte la couleur de votre sol et les produits qui y sont stockés.
      C’est pour ça que je vous conseillerai d’utiliser du jaune qui ressortira bien sur votre sol gris.

Laisser une réponse »