Incendie au travail : un drame qui peut être évité

Caroline 11 juin 2012 0

70 %  des entreprises ayant subi un sinistre incendie disparaissent.

Chaque année, les incendies en milieu professionnel font des victimes. Mais  ces sinistres sont également dramatiques sur le plan économique.

 Un incendie n’est jamais dû au hasard.

Même si toutes les activités sont concernées par les incendies, certains secteurs sont plus vulnérables (commerces et entrepôts, industries agro-alimentaires et chimiques, acieries …)

Dans plus de 30 % des cas, les travaux par points chauds (soudage au chalumeau, oxycoupage…) sont à l’origine des incendies. Les opérations mal préparées ou exécutées sans précautions suffisantes peuvent être à l’origine de graves sinistres.

Triangle du feu

  Triangle de feu

Un incendie est une combustion qui n’est contrôlable ni dans le temps ni dans l’espace.
Si l’un des 3 éléments du triangle du feu, un comburant, un combustible et une source d’énergie  manque, la combustion ne peut se déclencher !

 

Des conséquences parfois dramatiques

Un incendie peut avoir des conséquences graves, sur les plans humain, matériel, économique et environnemental.

  • Les victimes d’un incendie meurent le plus souvent asphyxiées et/ou intoxiquées par les fumées. De plus, ces fumées gênent l’évacuation des occupants et l’intervention des secours. La chaleur et les flammes peuvent également provoquer des brûlures.
  • La chaleur dégagée par l’incendie entame la résistance mécanique des structures des bâtiments : un effondrement peut survenir et blesser ou tuer le personnel qui n’a pas encore évacué ou les équipes de secours lors de leur intervention.
  • L’outil de production peut être largement dégradé par les produits de combustion, l’aspersion d’eau ou d’agents extincteurs voire complètement détruit.
  • L’incendie peut également être à l’origine de diverses pollutions, notamment l’eau des nappes phréatiques (écoulement des eaux d’extinction) ou l’air environnant (fumées).

Le nombre de victimes directes (morts, brûlés, intoxiqués par les fumées) est relativement faible mais les coûts engendrés par les incendies s’avèrent en revanche très élevés. On estime qu’en France, 2 accidents du travail sur 10 000 ont pour origine un incendie.

Pour toutes ces raisons, il est donc primordial d’anticiper le risque incendie.

La prévention du risque incendie

L’employeur doit appliquer les différentes réglementations relatives au risque incendie, destinées selon les cas à protéger le personnel, le public, l’environnement ou les biens.

La prévention du risque incendie consiste principalement à :

  1. évaluer les risques d’incendie
  2. supprimer les causes de déclenchement d’un incendie (actions sur les sources d’ignition et les produits combustibles)
  3. mettre en place des mesures techniques et organisationnelles
  4. limiter l’importance des conséquences humaines et matérielles : une détection efficace couplée avec une alarme permet d’intervenir à temps pour l’évacuation des personnes et l’intervention des secours. Il faut savoir qu’un détecteur double les chances de survie et peut réduire les accidents mortels de 90 %.
  5. installer une signalétique visible et compréhensible par tous pour interdire certains comportements, localiser le matériel incendie, les sorties de secours …
    Les produits photoluminescents
    permettent, en cas de coupure d’électricité un repérage aisé.
    Les consignes incendie, qui expliquent les gestes et comportement à avoir et numéros d’urgences doivent être visibles et connues par l’ensemble du personnel.


En cas d’incendie

 Malgré toutes ces précautions, un incendie peut parfois survenir. Il est donc impératif d’être bien équipé pour maîtriser le feu, et le cas échéant, soigner les blessés.

             Le matériel de lutte contre l’incendie

Laisser une réponse »