Des trajets plus propres

Romuald 8 avril 2013 0

La seule réponse Durable dans le secteur des trajets d’entreprise reste de faire converger les démarches de Mobilité et la démarche de Sécurité et Santé au Travail !

Si l’obligation de sécurité incombant à l’employeur vis-à-vis de ses salariés est essentiellement circonscrite aux trajets strictement professionnels («mission»), une obligation toute «naturelle» s’impose à l’entrepreneur ou au gestionnaire de collectivités : la préservation du potentiel humain de l’entreprise.

A ce titre, l’impact de certaines conditions de «trajet» sur l’efficacité dans l’entreprise (fatigue voire stress à l’arrivée au travail, incidents routiers du plus banal aux plus graves, dépenses de trajet à la hausse) est suffisamment important pour justifier l’attention des employeurs (retards, arrêts de travail et remplacement des absences, etc.).

Pour rendre ces déplacements plus économes en ressources (temps de trajet, carburants), plus sûrs, plus propres en émissions (GES, particules, dioxyde d’azote), les moyens d’action existent ; encore que, pour être pleinement efficaces, la maîtrise de ces déplacements passe par la conjonction des démarches territoriales (collectivités, agences publiques), des démarches de sécurité et santé au travail (employeurs, services SST, assureurs du risque professionnel) ainsi que des acteurs du développement économique durable (corps consulaires, assureurs).

Les «communautés» constituées par les entreprises représentent un levier de changement significatif. Mais elles ne peuvent pas agir seules. Bon nombre des solutions sont à trouver au niveau de l’organisation de chaque territoire : les collectivités ont donc un rôle important à jouer (transports en commun, infrastructures routières et cyclables, accès aux services publics et communaux).

Laisser une réponse »